Actualité
Energie Energie
Forêt Forêt

Biomasse : un nouvel appel d’offre pour la construction de centrales d’électricité - Aberrant !

Publié le 27 janvier 2009

Jean-Louis Borloo a lancé un nouvel appel d’offre pour la construction, d’ici 2012, de centrales de production d’électricité alimentées à partir de biomasse. Pour FNE, sous prétexte d’environnement et de lutte contre les changements climatiques, des mesures aberrantes et peu pertinentes sont retenues.

Le 17 novembre dernier, Jean-Louis Borloo présentait le dernier plan de développement des énergies renouvelables, issu du Grenelle de l’Environnement. Ce plan comprend 50 mesures opérationnelles concernant l’ensemble des filières dont la filière bois. C’est dans ce cadre que le nouvel appel d’offre pour la construction de centrales d’électricité est lancé.



Sur la puissance appelée de 250 mégawatts, soit l’équivalent du quart de la puissance d’un réacteur nucléaire, 150 sont réservés à des zones géographiques considérées comme prioritaires par le Gouvernement d’un point de vue de l’aménagement du territoire : la zone du Nord-Est de la France particulièrement concernée par les restructurations de Défense, les massifs ou encore la Bretagne compte tenu des difficultés d’approvisionnement électrique et de l’intérêt de valoriser certaines substances comme les algues vertes ou les effluents d’élevage.



Comme pour l’appel d’offres précédent, une attention particulière serait portée à la qualité de l’approvisionnement en biomasse. Les installations devront avoir un rendement énergétique élevé, et respecter les normes applicables en termes d’émissions de polluants atmosphériques.



Pour FNE, l’utilisation du bois pour produire de l’électricité est une aberration en raison d’un rendement énergétique déplorable ; de surcroît, cette utilisation vient en concurrence avec des utilisations plus pertinentes et performantes telles que le chauffage collectif de proximité. Dans cet appel d’offre, on raisonne encore comme si la ressource était illimitée. La biomasse est une ressource renouvelable mais épuisable ! Il convient de l’utiliser sur des critères d’efficacité et de performance et non sur des opportunités pour réduire la facture de pétrole ou accompagner des restructurations. Rappelons que l’objectif est bien de réduire les émissions de CO2, or le bois qui brûle en émet quand même.






Source : MEEDDAT

Rejoignez-nous sur

Pour aller plus loin

Actualité
energies renouvelables
Démocratie Démocratie

Des scénarios énergétiques pour éclairer les choix à venir

Publié le 30 novembre 2021
En signant l’Accord de Paris, la France s’est engagée à atteindre la neutralité carbone d’ici…
Actualité
Eolien terrestre et offshore : concilier exigence environnementale et ambition énergétique
Energie Energie

Webinaire : Eolien terrestre et offshore

Publié le 19 novembre 2021
Le 9 décembre, France Nature Environnement vous invite à son séminaire digital « éolien…
Communiqué de presse
La Cop 26 a manqué son rendez-vous écologique
Biodiversité Biodiversité

Pour France Nature Environnement, la Cop 26 a manqué son rendez-vous écologique

Publié le 12 novembre 2021
La COP 26 de Glasgow se termine ce soir. Ne soyons pas trop pessimistes, d’importantes…
scopes
Dossier
Energie Energie

Les Scopes de France Nature Environnement

Publié le 10 novembre 2021
France Nature Environnement a conçu une série d’outils pour faciliter et nourrir le dialogue territorial autour des projets d’énergie…