Actualité
Biodiversité Biodiversité

Dites non à la chasse des oies sauvages en février

Publié le 9 janvier 2019

Le ministère de la transition écologique et solidaire envisage de prolonger la chasse des oies, qui s’étend normalement de fin août à fin janvier, jusqu’à la fin du mois de février. C’est une période durant laquelle ces oiseaux sont particulièrement vulnérables puisqu’ils sont en pleine migration prénuptiale. Avec France Nature Environnement, participez à la consultation publique pour dire non à la prolongation de la chasse des oies au mois de février.

Pourquoi faut-il se mobiliser contre cette prolongation ?

Au mois de février, les oies sauvages ont entamé leur migration vers leurs lieux de nidification, dans le nord de l’Europe. Durant cette période, les oiseaux sont particulièrement vulnérables. Une directive européenne, la directive Oiseaux, impose aux états de fermer la chasse dès le début de cette période de migration de retour.

À de nombreuses reprises déjà, le gouvernement français a tenté d’outrepasser la loi et d’autoriser la chasse des oiseaux migrateurs au-delà du 31 janvier, pour satisfaire les chasseurs. Ces tentatives ont systématiquement été annulées par le conseil d’état, sur requête de France Nature Environnement et d’autres associations de protection.

Ce nouvel arrêté, comme les précédents, est illégal : aucun motif ne justifie la prolongation de la chasse des oiseaux migrateurs en février. Si les oies cendrées peuvent provoquer des dégâts agricoles dans d’autres pays, ce n’est pas le cas en France. La prolongation de la chasse en France ne permettra pas de réduire les dégâts commis aux Pays-Bas par des oies qui sont largement sédentaires.

Comment participer à la consultation ?

Rendez-vous avant le 24 janvier 2019 sur la page web de la consultation pour avoir plus d’informations et postez votre commentaire sur la page prévue à cet effet. Il est important de personnaliser votre réponse et de ne pas faire un simple copier-coller des arguments proposés, sinon votre réponse risque de ne pas être comptabilisée lors de la synthèse de cette consultation.

Que dire ?

Nous vous invitons à répondre défavorablement à la consultation.

Il n’est pas indispensable de justifier votre avis pour qu’il soit pris en compte par le ministère, mais si vous le souhaitez, vous pouvez reprendre des arguments parmi les suivants.

  • Au mois de février, les oies ont entamé leur migration vers leurs zones de reproduction. La directive européenne Oiseaux, transposée en droit français, interdit de chasser les oiseaux durant cette période où ils sont vulnérables.
  • La prolongation de la chasse des oies au-delà du 31 janvier est donc illégale. Depuis vingt ans, le conseil d’état a annulé tous les arrêtés qui prolongeaient la chasse des oies au-delà de cette date, car ils ne respectent pas la directive Oiseaux.
  • En France, les oies ne provoquent pas de dégâts agricoles. Les dégâts causés aux Pays-Bas sont provoqués par des oies sédentaires dans ce pays. Tuer davantage d’oies en France n’aura aucun impact sur les dégâts commis dans d’autre pays.
  • La chasse des oies, durant tout le mois de février et sur tout le territoire français, entraînera un dérangement considérable sur les autres espèces migratrices, dont la chasse est fermée au mois de février. Or, selon la directive Oiseaux, ces espèces ne devraient subir aucun dérangement par la chasse, car elles sont en période de migration prénuptiale, elles aussi.
  • La chasse des oies en France est légalement possible de la fin août jusqu’au 31 janvier, soit plus de six mois, ce qui est la période d’ouverture la plus longue en Europe pour ces espèces. Prolonger cette période d’un mois supplémentaire n’est absolument pas justifié.

Participer à la consultation

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Rejoignez-nous sur

Pour aller plus loin

Actualité
bouquetins
Biodiversité Biodiversité

Bouquetins, bovins et brucellose : des pistes pour susciter l’apaisement

Publié le 3 janvier 2022
Alors que le Bouquetin des Alpes avait disparu du territoire français au XIXe siècle, des…
Actualité
Animation Kamishibaï dans une zone humide © FNE Savoie
Biodiversité Biodiversité

À la découverte des zones humides : des animations pour tous les âges !

Publié le 21 décembre 2021
Mares, tourbières, forêts alluviales, mangroves… Les zones humides sont des milieux riches en…
Communiqué de presse
La France doit mieux faire pour la pêche durable
Biodiversité Biodiversité

Pêche durable : la France peut mieux faire

Publié le 14 décembre 2021
Les 12 et 13 décembre dernier, les différents ministres européens de la pêche se sont réunis à…
Communiqué de presse
Présidence française de l'Union européenne : se mettre en règle pour être crédible
Agriculture Agriculture

Présidence française de l'Union européenne : se mettre en règle pour être crédible

Publié le 9 décembre 2021
A partir du 1er janvier 2022, la France assurera la présidence de l’Union Européenne pour 6…