logo fne bretagne
Actualité
Vie associative Vie associative

Rencontrez le mouvement : FNE Bretagne

Publié le 10 mai 2021

Dans cette série d’articles, nous vous invitons à rencontrer les associations qui font France Nature Environnement. Aujourd’hui, nous partons à la rencontre de France Nature Environnement Bretagne et de deux de ses représentants : Marie-Pascale Deleume, la présidente et Benoît Bronique, le coordinateur fédéral.

Marie-Pascale est ingénieure agronome de formation. Elle a commencé à s’impliquer dans le milieu associatif avec la lutte pour la reconnaissance des pollutions et des dégats sur la santé humaine suite à l’utilisation du chlordécone aux Antilles. Par la suite, elle a intégré l’association « Eau et Rivières de Bretagne », dont elle a été administratrice pendant 8 ans. Marie-Pascale représente l’association au Conseil Économique Social et Environnemental de Bretagne (CESER). Elle est élue présidente de la fédération depuis 2020.

Benoît, a grandi dans une famille où la culture associative a toujours été présente. Après ses études à la faculté des sciences de Nancy, avec un parcours naturaliste spécialisé en herpétologie, il débute son engagement au sein du mouvement FNE à Lorraine Nature Environnement au début des années 2000. Breton d’adoption, il rejoint FNE Bretagne en 2018 en tant que coordinateur fédéral.

Aux origines : un tissu associatif solide, historique et militant

L’histoire de France Nature Environnement Bretagne est l’exemple type d’un développement fédéral. C’est l’histoire de la montée en force commune de plusieurs associations. La Bretagne a toujours été riche de son tissu associatif environnemental militant, bien avant la création de la fédération bretonne.

Les deux plus anciennes associations sont Bretagne Vivante, qui existe depuis plus de 60 ans et Eau et Rivières de Bretagne depuis plus de 50 ans. L’intensification de l’agriculture en Bretagne dès les années 60 a entrainé de multiples pollutions, la disparition de saumons dans les rivières et des marées vertes. Des pêcheurs et des militants de Bretagne Vivante, ont alors fondé Eau et Rivières de Bretagne pour répondre à cette problématique.

Si Bretagne Vivante est productrice de données naturalistes et gestionnaire de réserves naturelles, Eau et Rivières a un centre résidentiel d’initiation à la Rivière. Leurs activités incluent la formation, l’éducation à l’environnement et les actions juridiques. Ces deux associations ont une culture de défense et de connaissance de la nature, en lien avec les universités et l’enseignement supérieur.

Aux côtés de ces deux associations régionales, on retrouve quatre autres structures associatives, qui seront également fondatrices de la fédération : le Groupe Mammalogique Breton, Vivarmor Nature, UMIVEM (Union pour la Mise En Valeur Esthétique du Morbihan) et la COBEN (Confédération Bretonne pour l’Environnement et la Nature). L’histoire de FNE Bretagne, est donc le cheminement fédéral de ces 6 « associations fondatrices », qui ont souhaité travailler ensemble.

Un cheminement collectif vers la création d’une structure unifiée

« Près de 10 ans d’échanges ont été nécessaires pour créer la fédération », explique Marie-Pascale : l’idée de travailler en commun est devenue plus motivante à partir de 2014, avec le Pacte d’Avenir (la réponse gouvernementale aux bonnets rouges contre l’eco-taxe). « On a travaillé en collectif pour produire un contre-projet écologique et solidaire. Un premier pas vers l’idée du travail en commun. »

Finalement, en 2017, les 6 associations décident de s’unir pour fonder la Fédération Bretagne Nature Environnement (FBNE). Elles gardent chacune leurs modes d’actions et compétences propres, le principe de subsidiarité étant un des éléments-socles fondateur de la fédération. Elles ont su mener des projets en commun, pour renforcer leur impact.

La création de la FBNE a été une étape importante, elle a permis plus d’efficacité sur de multiples chantiers (SRADDET, plaidoyers, communication) et de faciliter les échanges avec la Région en lui présentant un interlocuteur unique. Durant un an, la fédération a fonctionné uniquement grâce aux bénévoles. Mais étant toutes et tous déjà fortement impliqué(e)s dans leurs associations, la fédération a vite ressenti le besoin de créer un poste de coordination, afin d’accompagner la dynamique fédérale naissante.

C’est ainsi qu’en 2018, Benoît a rejoint l’équipe : « renforcer le sentiment d’appartenance à la fédération a été ma première priorité, aujourd’hui, la fédération a su trouver sa place dans le paysage associatif, et a gagné en légitimité, c’est une première satisfaction, qui témoigne de la volonté d’agir collectivement ».

Une coopération fructueuse à l’échelle de la région

Les rendez-vous inter-associatifs sont des temps forts de la vie associative. Ils ont permis la co-écriture du projet associatif de la fédération, et plus récemment son plan stratégique. Bénévoles, administrateurs, salariés : tous ont été sollicités pour prendre part aux travaux. Un succès, qui a abouti à un document cadre avec deux grandes ambitions : renforcer le lien fédéral, et renforcer le besoin de reconnexion de l’Homme à la Nature. « Ces deux ambitions sont une boussole », insiste Benoit. Une boussole qui guidera les 3 axes de travail pour les trois années à venir, à savoir : structurer l’action fédérale, accompagner l’engagement associatif, construire et partager notre plaidoyer commun.

La structuration de l’action fédérale autour de groupes thématiques est un schéma bien connu du mouvement FNE. Le choix a été fait en Bretagne de confier le pilotage de chaque groupe à une association membre, dont le cœur d’action est directement lié à la thématique en question. Ainsi, chaque association se reconnaît dans la fédération et peut apporter son expertise et la croiser avec les autres membres. « Bien que ces groupes soient informels, il y a une réelle attente de les voir se structurer pour consolider la dynamique fédérale : cela demande des moyens d’animation, qu’il nous faut encore réussir à mobiliser ».

Ces groupes thématiques s’activent au gré de l’actualité : une des premières productions de la fédération est issue du groupe thématique «  déchets » qui a travaillé sur le Plan Régional de Prévention et Gestion des Déchets (PRPGD) dès 2017. Plus globalement, l’implication de la fédération sur les grands dossiers régionaux apporte une véritable plus-value à l’action fédérale. A titre d’exemple, la mobilisation tout au long du processus d’élaboration du Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (SRADDET) a été fédérateur au cours des 3 dernières années : chaque composante associative de la fédération a pu y apporter son expertise aux différentes étapes clés.

Marie-Pascale explique que la fédération doit être réactive pour répondre aux attentes sociétales, qui se sont accentuées avec la prise de conscience du dérèglement climatique et la transformation de nos modes de vie, notamment avec la pandémie du Covid-19.

« Travailler ensemble » se conjugue au sein de la fédération mais aussi au-delà : FNE Bretagne s’applique à sortir de l’entre soi, en dialoguant d’autres acteurs associatif (collectif pour la transition écologique et solidaire de la Bretagne), les élus, les syndicats (Pacte du Pouvoir de Vivre) ou les acteurs économiques. Elle a également modifié récemment ses statuts, pour permettre d’intégrer de nouvelles associations et créer des ponts avec d’autres champs d’actions, tels que la culture, ou le naturisme par exemple.

« Défendre le fait associatif » et « embarquer toutes les composantes associatives dans la transition écologique » sont deux priorités que la fédération défend au sein du Mouvement Associatif de Bretagne (MAB). En tant que co-représentant de la coordination environnement au CA du MAB, FNE-Bretagne entend sensibiliser plus largement encore : l’engagement étant la valeur commune que nous partageons avec les 65000 autres associations bretonnes.

FNE Bretagne : une histoire bretonne

La fédération bretonne a franchi une nouvelle étape en 2021, en reprenant le drapeau hérisson France Nature Environnement : la Fédération Bretagne Nature Environnement est devenue France Nature Environnement Bretagne.

Là encore, c’est un processus qui a nécessité un peu de temps, afin d’asseoir la fédération en tant que telle. La volonté de ne pas s’appeler tout de suite FNE était liée à une certaine autonomie des Bretons. Les associations fondatrices étaient-elles-même adhérentes à France Nature Environnement et il y a toujours eu un lien fort entre le national et l’engagement associatif breton, notamment sur les enjeux agricoles ou sur l’eau. Le changement du logo de France Nature Environnement a été un élément déclencheur : quand le hérisson s’est dressé et a commencé à être plus revendicatif, « cela nous a rapproché de France Nature Environnement ».

Aujourd’hui, FNE Bretagne, c’est 6 structures fondatrices et 187 associations affiliées, qui rassemblent près de 25 000 adhérents. Issue d’une volontée collective de « faire fédération », la genèse de la structure fédérale est un témoin de la singularité bretonne, véritable fil rouge chargé d’histoire qui a vocation à faire rayonner l’engagement militant à l’échelle régionale.

Propos recueillis par Jean-Pierre Coudouy
Chargé de mission Lien Fédéral

Rejoignez-nous sur

Pour aller plus loin

Actualité
chasse hérissons cachés
Vie associative Vie associative

Chasse au trésor : parviendrez-vous à trouver les hérissons cachés ?

Publié le 2 novembre 2021
Pour fêter le lancement de notre nouveau site, ça vous dirait de jouer à un jeu ? Retrouvez les…
Actualité
Vie associative Vie associative

Rencontrez le mouvement : FNE Provence-Alpes-Côte d’Azur

Publié le 9 juillet 2021
France Nature Environnement fédère aujourd’hui plus de 5800 associations au sein de 46…
Communiqué de presse
rapport annuel
Vie associative Vie associative

France Nature Environnement : un bureau renouvelé et équilibré

Publié le 8 juin 2021
L’Assemblée Générale de France Nature Environnement des 28 et 29 mai derniers a adopté les…
Actualité
Viviane Tiar
Vie associative Vie associative

Rencontrez le mouvement : la Fédération Française de Naturisme

Publié le 6 avril 2021
Dans cette série d’articles, nous vous invitons à rencontrer les associations qui font France…