prout

transport

Et si on prenait enfin le train au sérieux ?

Un décalage complet entre les objectifs climatiques et les moyens engagés

Le 3 octobre, marchons sur les aéroports

Samedi 3 octobre, Alternatiba et ANV-Cop21 organisent une marche contre les aéroports pour demander :

Sauvetage d’Air-France KLM : soutenir l’emploi et le climat (et non les pollutions)

Les pertes financières étaient attendues, elles sont désormais chiffrées. Le groupe franco-néerlandais Air France-KLM vient d’annoncer ce jeudi 7 mai qu’il enregistre une perte de 1,8 milliard d’euros au premier trimestre. Prévoyant un effondrement pour le deuxième et troisième trimestre, le transporteur aérien déclare également entamer des pourparlers avec les syndicats sur « une éventuelle réduction des effectifs ».

Nouveau scandale diesel : des pics d’émissions qui dépassent 1 000 fois la normale

pot d'échappement

Dans l'angle mort des tests d'homologation : les émissions lors des phases de nettoyage des filtres à particules

Cadeaux fiscaux : le gouvernement tient bon face aux transporteurs routiers

Face à la fragilité du secteur, l’environnement ne doit pas être une variable d’ajustement

Loi mobilités : insuffisant pour lutter contre les dérèglements climatiques

Les mesures prises pour déployer, avant fin 2020, des zones à faibles émissions dans les villes les plus polluées, pour verdir les flottes de véhicules ou pour augmenter les investissements programmés de l’Etat dans les transports en commun et le vélo sont des avancées certes bienvenues, mais l’ambition et les moyens restent limités. La création d’une éco-contribution sur les billets d’avion et l’augmentation de la taxe sur le gazole des camions représentent un premier pas qui doit être renforcé dans le budget 2020, en cours de discussion.

Pollution de l'air : la France enfin forcée à agir

Des seuils dépassés régulièrement depuis près de 10 ans

Les premières mises en demeure de la France datent de 2011. Il aura fallu 8 ans pour que le non-respect des valeurs limites par la France soit enfin constaté par la justice européenne. La prochaine étape, si la France ne met pas en place un plan d'action extrêmement ambitieux, sera un nouveau passage devant la Cour de Justice de l’Union Européenne pour la définition de sanctions financières cette fois-ci… Et les amendes pourraient être salées.

Pages

Faire un don