Communiqués

Du compost avec du plastique dedans, ce n’est pas du compost !

Les associations de protection de l’environnement et les associations de riverains se mobilisent pour que l’Union européenne n’encourage pas le pseudo-compost issu de nos poubelles et produit par la technologie du TMB[1]. Une technologie poussée par le lobby du traitement des déchets.

<br />
<div align="justify">La soci&eacute;t&eacute; civile a jusqu&rsquo;au vendredi 21 septembre pour donner son avis &agrave; propos des documents de travail transmis par le Joint Research Center (JRC), centre de recherche de l&rsquo;Union Europ&eacute;enne, qui &eacute;tudie les crit&egrave;res de sortie du statut de d&eacute;chets qui seront appliqu&eacute;s aux composts. Mercredi 19 septembre, vingt-six associations de protection de la nature et de l&rsquo;environnement et des associations riveraines d'unit&eacute;s de TMB se sont regroup&eacute;es pour envoyer une lettre au JRC, aux eurod&eacute;put&eacute;s et au Ministre de l&rsquo;agriculture fran&ccedil;ais pour exprimer leur inqui&eacute;tude face &agrave; l&rsquo;option qui semble &ecirc;tre retenue : accepter les &laquo; composts &raquo; issus des ordures m&eacute;nag&egrave;res en m&eacute;lange comme des &laquo; produits &raquo; commerciaux.<br />
<br />
<strong>Un compost pollu&eacute;, &ccedil;a ne peut pas devenir un produit</strong><br />
<br />
La directive cadre sur les d&eacute;chets de 2008 pr&eacute;voit que certains &laquo; d&eacute;chets &raquo; peuvent devenir des &laquo; produits &raquo; s&rsquo;ils respectent certains crit&egrave;res. Cette proc&eacute;dure est actuellement &eacute;tudi&eacute;e pour les composts, ce qui est tr&egrave;s pertinent quand on parle de composts issus de la fermentation de d&eacute;chets organiques. Malheureusement, elle est &eacute;galement &eacute;tudi&eacute;e pour les &laquo; composts &raquo; issus du m&eacute;lange des ordures m&eacute;nag&egrave;res via des installations de &laquo; traitement m&eacute;cano-biologique &raquo; (TMB). Cette option est soutenue par des industriels fran&ccedil;ais du traitement des d&eacute;chets. <br />
<br />
<strong>Le tri &agrave; la source plut&ocirc;t qu&rsquo;une technologie polluante</strong><br />
<br />
Si une telle option est retenue, la Commission risquerait de donner un coup d'acc&eacute;l&eacute;rateur &agrave; une technologie polluante[2], co&ucirc;teuse et peu efficace. Rappelons que le compost produit par le TMB contient des impuret&eacute;s physiques (plastique, verre) et des m&eacute;taux (cadmium, mercure). Pourtant d&rsquo;autres solutions existent : le compostage &agrave; domicile et de proximit&eacute; et la collecte s&eacute;lective des bio-d&eacute;chets. Celle-ci est meilleure pour l'environnement et responsabilise davantage le citoyen. La Directive Cadre D&eacute;chets de 2008 engage les Etats-membres &agrave; d&eacute;velopper la collecte s&eacute;lective des bio-d&eacute;chets, qui est pratiqu&eacute;e dans de nombreux pays, mais tr&egrave;s peu en France.<br />
<br />
Pour Penelope Vincent-Sweet, pilote du r&eacute;seau D&eacute;chets, &laquo; <em>Mettre un compost de mauvaise qualit&eacute;, ou de qualit&eacute; m&eacute;diocre, sur les sols compromet leur qualit&eacute; &agrave; long terme. Les agriculteurs en sont bien conscients puisque, d&rsquo;une part, ils ont refus&eacute;, en 2010, de signer une Charte sur les composts qui autorisait les composts issus du TMB. D&rsquo;autre part, le cahier des charges de l&rsquo;agriculture biologique exclut ces pseudo-composts.</em> &raquo;<br />
<br />
Pour Bruno Genty, pr&eacute;sident de FNE, &laquo; <em>Autoriser, voire encourager, le TMB est une fuite en avant. L&rsquo;argent du contribuable devrait plut&ocirc;t &ecirc;tre investi dans le d&eacute;veloppement du compostage &agrave; domicile et de proximit&eacute; et de la collecte s&eacute;lective des bio-d&eacute;chets des m&eacute;nages. </em>&raquo;<br />
<br />
<a href="/sites/default/files/com/cp_en_pdf_2/cp-200912.pdf">T&eacute;l&eacute;charger ce communiqu&eacute; en format PDF.</a><br />
<br />
</div>
<br />
<br />

Télécharger le communiqué en PDF
Par FNE.
Le jeudi 20 septembre 2012
Je relaie J'agis Je donne
Faire un don