Communiqués

Interdiction du Cruiser : victoire pour les abeilles et FNE !

Le Ministre de l’agriculture a confirmé ce jour sa décision d’interdire le Cruiser sur colza. FNE se félicite de cette décision et demande de poursuivre sur cette dynamique en interdisant toute la famille des néonicotinoïdes, ces insecticides qui – comme le Gaucho – sont dangereux pour les abeilles.

<strong><br />
</strong>
<div align="justify"><strong>Une premi&egrave;re victoire dans un combat de longue haleine</strong><br />
<br />
Depuis son autorisation en enrobage des semences de ma&iuml;s en 2008, FNE n&rsquo;a cess&eacute; de se battre contre le Cruiser, cet insecticide devenu tristement c&eacute;l&egrave;bre en raison du danger qu&rsquo;il repr&eacute;sente pour les abeilles. En plus du plaidoyer aupr&egrave;s du Minist&egrave;re de l&rsquo;agriculture, FNE avait lanc&eacute; une large p&eacute;tition, une campagne d&rsquo;affichage dans le m&eacute;tro et plusieurs actions en justice. <br />
<br />
Aujourd&rsquo;hui, un mois apr&egrave;s avoir annonc&eacute; son intention de le faire, le Ministre confirme l&rsquo;interdiction du Cruiser sur colza. Cette d&eacute;cision repose sur un nouvel avis de l&rsquo;ANSES montrant l&rsquo;effet de ce produit sur les abeilles, et intervient apr&egrave;s avoir re&ccedil;u l&rsquo;avis de la soci&eacute;t&eacute; Syngenta, productrice de l&rsquo;insecticide.<br />
<br />
Pour Claudine Joly, charg&eacute;e du dossier &agrave; FNE : &laquo; <em>C&rsquo;est une premi&egrave;re victoire. Le colza &eacute;tant la premi&egrave;re plante mellif&egrave;re de France, l&rsquo;interdiction sur colza &eacute;tait la premi&egrave;re des priorit&eacute;s, nous nous f&eacute;licitons de cette d&eacute;cision qui marque un tournant dans la lutte contre les fl&eacute;aux qui menacent les pollinisateurs. </em>&raquo;<br />
<br />
<strong>Aller plus loin pour sauver les pollinisateurs</strong><br />
<br />
FNE rappelle que le Cruiser n&rsquo;est malheureusement pas autoris&eacute; que sur colza. Le ma&iuml;s, la betterave et le pois sont aussi concern&eacute;s.FNE rappelle &eacute;galement qu&rsquo;au-del&agrave; du Cruiser, c&rsquo;est globalement toute la famille des n&eacute;onicotino&iuml;des, dont fait partie le fameux Gaucho, qui doit &ecirc;tre r&eacute;&eacute;valu&eacute;e, comme le recommande l&rsquo;ANSES.<br />
<br />
Pour Jean-Claude B&eacute;villard, Vice-Pr&eacute;sident de FNE en charge des questions agricoles : &laquo;<em> En attendant la r&eacute;&eacute;valuation europ&eacute;enne des n&eacute;onicotino&iuml;des, nous recommandons d&rsquo;appliquer le principe de pr&eacute;caution et d&rsquo;interdire tous les pesticides &agrave; base de n&eacute;onicotino&iuml;des, qui sont dangereux pour les abeilles. L&rsquo;utilisation g&eacute;n&eacute;ralis&eacute;e des insecticides en enrobage de semences repr&eacute;sente un danger pour la biodiversit&eacute; dans son ensemble. </em>&raquo;<br />
<br />
<strong>FNE rappelle que la survie de 80% des esp&egrave;ces v&eacute;g&eacute;tales d&eacute;pend directement de la pollinisation par les insectes. Pour sauver les pollinisateurs, l&rsquo;interdiction des insecticides les plus dangereux est une priorit&eacute;, mais il faut voir au-del&agrave; en r&eacute;duisant de moiti&eacute; l&rsquo;usage des pesticides d&rsquo;ici 2018, en diversifiant les cultures dans les champs et en recr&eacute;ant, dans les exploitations agricoles, des espaces de &laquo; nature &raquo; comme les haies, bosquets, bandes fleuries&hellip;</strong><br />
<a href="/sites/default/files/com/cp_en_pdf_2/cp-290612.pdf"><br />
T&eacute;l&eacute;charger ce communiqu&eacute; en format PDF.</a><br />
</div>
<br />

Télécharger le communiqué en PDF
Par FNE.
Le vendredi 29 juin 2012
Je relaie J'agis Je donne
Faire un don