Communiqués

Nucléaire : dépôt de plainte contre Cyclife à Saint-Dizier (52)

À Saint-Dizier (Haute-Marne), la base de maintenance de Cyclife aurait dû être classée en installation nucléaire : France Nature Environnement et plusieurs autres associations portent plainte contre la filiale d'EDF.

Communiqué commun des associations Belles Forêts sur Marne, CEDRA 52, EODRA, France Nature Environnement, Nature Haute-Marne, Réseau "Sortir du nucléaire" - 26 février 2021

À Saint-Dizier, Cyclife, filiale d’EDF, exploite depuis fin 2018 la BAse de MAintenance Saint-Dizier (BAMAS), une installation dédiée à l’entretien de l’outillage de maintenance des centrales nucléaires françaises. Celle-ci fonctionne avec le simple statut d’Installation Classée pour la Protection de l’Environnement (ICPE), qui concerne aussi bien des déchetteries que des poulaillers industriels, des fonderies ou des pressings.

Or, au regard de la quantité de substances radioactives présentes sur le site, il apparaît que la BAMAS aurait dû relever du classement en Installation Nucléaire de Base (INB), beaucoup plus contraignant. Avant de déménager du site du Tricastin pour s’implanter à Saint-Dizier, cette installation était d’ailleurs classée comme telle. Pourtant, elle entretient les mêmes équipements et sa taille a depuis été multipliée par trois !

Cette différence de classement n’est pas un simple détail administratif : alors que les ICPE ne sont que rarement inspectées, faute de moyens, une INB fait l’objet d’une surveillance beaucoup plus poussée, avec des inspections régulières menées par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) sur les aspects environnementaux et de radioprotection.

En ne déclarant pas la BAMAS comme installation nucléaire, nos associations considèrent que Cyclife est dans l’illégalité et qu’elle contribue ainsi à banaliser et à faire passer sous les radars des activités polluantes et dangereuses pour les riverains et les travailleurs. Pourtant, deux accidents sont déjà survenus sur le site !

C’est pourquoi nos associations déposent plainte contre Cyclife. Elles considèrent qu’il n’est pas acceptable de voir se développer de telles pratiques sur notre territoire. Alors que l’industrie nucléaire prévoit de parsemer le Grand Est d’installations diverses et variées, ne laissons pas banaliser ces activités dangereuses et polluantes !

Retrouvez le dossier juridique et la plainte ici.

Crédit photo : © Raimond Spekking / CC BY-SA 4.0 (via Wikimedia Commons)
Télécharger le communiqué en PDF
Par FNE
Le vendredi 05 mars 2021
Je relaie J'agis Je donne
Faire un don