Actualité
Energie Energie
Forêt Forêt
Agriculture Agriculture

Forêts et énergies renouvelables : votre mobilisation a permis d'éviter le pire

Publié le 22 janvier 2018

Mercredi dernier, le parlement européen a voté la directive sur les énergies renouvelables. Avec France Nature Environnement, de nombreux citoyens se sont mobilisés pour que cette directive ne nuise pas à la biodiversité, à la lutte contre le dérèglement climatique et réponde à son ambition première. Si la mobilisation a permis d’éviter le pire, le meilleur n’est toujours pas obtenu.

Une mobilisation exceptionnelle : merci à vous

En seulement 5 jours, 12 500 personnes ont appuyé les demandes de France Nature Environnement en écrivant aux 74 eurodéputés français. Avec la mobilisation européenne c’est ainsi plus de 30 000 mails qui ont été écrits aux eurodéputés afin de leur demander de ne pas raser forêts et espaces naturels pour produire de l’énergie.

Sur le vote de mercredi dernier, France Nature Environnement et ces 12 500 personnes ont interpellé les eurodéputés afin d’éviter qu’ils ne votent deux dispositions inquiétantes :

  • Le développement des agrocarburants dits de « première génération » issus de cultures alimentaires. Ils conduisent, par effet domino, à détruire forêts et espaces naturels.

  • Le développement irraisonné du bois énergie : sans contrôle, il revient à raser des arbres entiers, donc libérer beaucoup de carbone et porter atteinte à la biodiversité, pour produire de l’énergie parfois dans des centrales peu efficaces énergétiquement.

Vote au parlement européen : un résultat en demi-teinte

Votre mobilisation a permis d’éviter le pire. En effet, si le résultat du vote du parlement européen est en demi-teinte, il est meilleur que celui du conseil européen de décembre dernier.

Ainsi, côté bonnes nouvelles, l’utilisation de l’huile de palme en tant qu’agrocarburant de première génération est interdite à partir de 2021. De plus, les centrales à bois (dites biomasse) à faible efficacité énergétique ne pourront plus toucher de subventions publiques. Ces quelques avancées obtenues étaient loin d’être gagnées avant le vote, c’est grâce à la mobilisation citoyenne qu’elles ont été permises. Merci à l’ensemble des participants

Cependant, le parlement européen a fait la sourde oreille sur certaines demandes de bon sens : il n’a toujours pas voté l’interdiction des agrocarburants de première génération ni l’interdiction de brûler des arbres entiers pour produire de l’électricité. Ces deux dispositions s’avèrent pourtant indispensables pour développer un mix énergétique à la fois renouvelable et soutenable comme nous l’expliquions dans notre dossier consacré aux bioénergies.

France Nature Environnement reste donc entièrement mobilisé pour faire de la transition énergétique une réalité réellement renouvelables et bénéfiques à l’Homme, la nature et l’environnement.

Pour aller plus loin

Communiqué de presse
briefs FNE
Biodiversité Biodiversité

France Nature Environnement lance ses Briefs média

Publié le 10 août 2022
Vous êtes journaliste ? Vous aimeriez perfectionner vos connaissances sur la politique…
Actualité
cigeo
Démocratie Démocratie

Cigéo : une utilité publique inacceptable pour un projet dangereux

Publié le 8 juillet 2022
Nouvelle étape dans le feuilleton Cigéo, le titanesque projet d’enfouissement de déchets…
photovoltaique
Dossier
Energie Energie

Photovoltaïque : définition, enjeux et impacts

Publié le 31 mai 2022
Sortir des énergies fossiles et fissiles : oui, mais comment ? Construire une société plus sobre en énergie est possible, à condition…
Communiqué de presse
France Nature Environnement vérifiera en direct les annonces des candidats pendant ce débat de l'entre-deux jours
Climat Climat

Débat de l'entre-deux-tours : France Nature Environnement vérifie l'info

Publié le 20 avril 2022
Moment charnière de la campagne présidentielle, le débat de l’entre-deux-tours est un rendez…