champs d'action
Qui sommes-nous ?

Nos champs d'actions

L’action de France Nature Environnement est organisée autour de 10 réseaux thématiques. Pour chacun d’entre eux, une équipe nationale mobilise les compétences de la fédération et coordonne un réseau de bénévoles issus des associations adhérentes.

moutons dans un champ bocage

Agriculture

Le réseau agriculture de France Nature Environnement a pour mission de promouvoir l’agroécologie, en mettant l’accent sur la préservation des sols, l’alimentation et la résilience face au changement climatique. Il s’organise autour d’une équipe de 8 bénévoles, une coordinatrice et deux chargé.es de mission salarié.es.

courlis cendré dans l'herbe

Biodiversité

Connaître, préserver, restaurer et valoriser la biodiversité, support du développement durable, c’est l’ambition du réseau Biodiversité et de ses 840 correspondants bénévoles et salariés répartis sur tout le territoire. Coordonné par une équipe de 8 bénévoles et un coordinateur et deux chargé.es de mission salarié.es, il agit aussi bien pour la protection des espèces et des milieux naturels que pour l’intégration des enjeux de biodiversité dans les politiques publiques et les stratégies d’entreprises, ou encore contre le recours aux OGM en agriculture et dans l’alimentation.

marais salants de guérande - c Donovan Heneman

Eau et milieux aquatiques

Le réseau Eau et Milieux Aquatiques veille à la qualité de l’eau, à sa quantité suffisante et au bon état de la biodiversité aquatique. Il est composé de 14 bénévoles, un coordinateur et une chargée de mission salarié.es. Pour porter ces enjeux au sein du mouvement, il compte aussi environ 80 correspondants à travers la France entière.

Eoliennes - crédit Olivier Têtard

Energie

Rendre la société plus sobre en énergie et accélérer la rénovation. Développer les énergies renouvelables, décentralisées et citoyennes. Accélérer la réduction de la part du nucléaire. Voilà les trois leviers maniés par le réseau Energie de France Nature Environnement pour transformer le modèle énergétique français, grâce à ses 15 membres bénévoles, sa coordinatrice salariée et son réseau de 250 correspondants dans toute la France.

Forêt - crédit Juliette Fatus

Forêt

Pour préserver les forêts des impacts du changement climatique, il est crucial d’y promouvoir une gestion durable, qui intègre les enjeux écologiques, climatiques et la préservation de la biodiversité. Cela passe par le renforcement des modes de gouvernances locales et des politiques forestières. Tels sont les objectifs du réseau Forêt de France Nature Environnement. Il se compose d’un directoire et d’un pilote, d'une coordinatrice et d'une chargée de mission salariées, ainsi que d’un cercle d’une centaine de correspondants.

Tortue Réunion

Océans, mers et littoraux

Créé à l’occasion du Grenelle de la Mer en 2009, le Réseau Océans Mers et Littoraux s’implique dans de nombreux dossiers : documents stratégiques de façade et de bassin maritime, énergies marines renouvelables, aires marines protégées, biodiversité marine etc. Il participe à toutes les instances nationales créées depuis 2009. Grâce à son réseau de 250 correspondants, une pilote bénévole, une coordinatrice et une chargée de mission salariées, il s’efforce de construire avec les scientifiques, élus et professionnels des solutions aux enjeux environnementaux pour l’atteinte du bon état écologique du milieu marin.

balles carton Alfonso Navarro

Prévention et gestion des déchets

Le réseau Prévention et Gestion des Déchets (réseau PGD) a pour objectif premier de favoriser des modèles de production et consommation plus économes en ressources naturelles et moins polluants. Pour cela, il défend la réduction des déchets à la source. Composé de d'une coordinatrice et deux chargées de mission salariées, de 7 membres bénévoles et de 350 correspondants, le réseau Prévention et Gestion des Déchets accompagne la montée en compétences du mouvement sur ces sujets (organisation de formations et d’ateliers, synthèse et communication des connaissances et des enjeux, diffusion d’outils…).

risques industriels

Risques et impacts industriels

Le réseau Risques et Impacts Industriels (RII) est tourné à la fois vers le passé et le futur. Il a pour vocation de renouveler le modèle de production français dans un contexte de désindustrialisation massive, et d’émergence de nouvelles technologies. De plus, 200 ans d’activités manufacturières ont laissé des traces sur le territoire français : nous avons hérité de sites pollués abandonnés qu’il convient de gérer et de réhabiliter aujourd’hui. Le modèle que nous défendons intègre l’activité industrielle dans son territoire en réduisant ses impacts sur l’environnement et les populations riveraines. Pour porter nos positions, le réseau se compose d’une pilote bénévole, d’une coordinatrice salariée et de 94 correspondants sur le territoire français.

fillette sur une balancoire

Santé et environnement

Créé en 1997, le réseau santé, par l’appui d’une coordinatrice et d’un chargé de mission salarié.es, œuvre pour limiter ou supprimer les expositions aux substances toxiques et dangereuses affectant notre bien-être et nos santés ainsi que, parfois, celles de nos descendants, et pour que nous puissions vivre dans un monde plus sain.

velo paris - Crédit Eddie Junior

Territoires et mobilités durables

Dans son espace de vie, chacun cherche et doit trouver un environnement sain, des services essentiels accessibles, les moyens de sa mobilité, un cadre de vie agréable, enrichissant, et sûr, des lieux de rencontre et de repos, des activités de culture et de loisirs, un paysage de qualité... Nos choix en matière d'urbanisme ont un impact sur notre qualité de vie. En France, les transports représentent toujours la principale source de gaz à effet de serre : le réseau Transports et Mobilités Durables se fixe pour objectif d’encourager à se déplacer « moins, mieux et autrement ».

Les actions de ces réseaux thématiques sont soutenues par les apports transversaux du réseau juridique, qui porte nos combats devant les tribunaux, et du réseau éducation et sensibilisation à l’environnement et à la nature, qui partage auprès des citoyennes et citoyens notre passion du vivant.

Les réseaux thématiques développent une expertise fine dans leur domaine et travaillent ensemble afin de proposer un traitement global des problématiques environnementales.

Les propositions élaborées par nos réseaux, renforcées par la connaissance des territoires de notre mouvement, donnent à France Nature Environnement une robustesse sans pareil lorsqu’elle participe aux côtés des autres parties prenantes de la société (acteurs économiques, politiques, administratifs, syndicaux, associatifs…) à la construction du monde vivable auquel nous aspirons.