Actualité
Biodiversité Biodiversité

Contre les « chasses traditionnelles » des oiseaux

Publié le 2 juillet 2020

Le ministère de la transition écologique et solidaire a ouvert plusieurs consultations publiques concernant les quotas de « chasses traditionnelles » dans plusieurs départements français. Strictement identiques à ceux de l’année précédente, ces arrêtés prévoient d’autoriser à nouveau pour la campagne de chasse 2020-2021 la capture de 156 030 oiseaux sauvages. France Nature Environnement vous invite à donner votre avis sur le site web du ministère avant le 17 juillet 2020.

Pourquoi faut-il se mobiliser contre ces chasses ?

Ces chasses dites « traditionnelles », qui s’apparentent plutôt à du piégeage (cages, filets, glu), sont autorisées uniquement par le biais d’une dérogation aux directives européennes. Elles datent d’une période où les populations rurales utilisaient ces petits oiseaux (merles, grives, alouettes) comme une ressource alimentaire, ce qui n’est plus justifié aujourd’hui. De plus, le piégeage est difficilement contrôlable et les pratiques sont cruelles et non sélectives : de nombreux oiseaux protégés se font aussi capturer. Lors des opérations de surveillance, les associations ont souvent trouvé des oiseaux blessés ou morts dans les pièges. Au stress de la capture s’ajoutent les heurts physiques du grillage, la souffrance des oiseaux collés par les pattes, par les plumes des ailes, par la queue ou par le corps, et lorsqu’ils sont décollés, aux stress des manipulations, à la violence des collets…

Comment participer à la consultation ?

Rendez-vous avant le 17 juillet sur les pages web des consultations pour avoir plus d’informations et postez votre commentaire sur la page prévue à cet effet. Il est important de personnaliser votre réponse et de ne pas faire un simple copier-coller des arguments proposés, pour que votre réponse soit bien comptabilisée lors de la synthèse de cette consultation.

Pour la capture des vanneaux et des pluviers dorés et la tenderie aux grives ou aux merles noirs dans le département des Ardennes pour la campagne 2020-2021 :

Je participe

Capture des grives et des merles noirs destinés à servir d’appelants (piégeage à la glu) dans cinq départements de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur pour la campagne 2020-2021 :

Je participe

Capture de l’alouette des champs au moyen de pantes et de matoles dans quatre départements de Nouvelle Aquitaine pour la campagne 2020-2021 :

Je participe

Que dire ?

Nous vous invitons à répondre à la consultation en donnant un avis défavorable à ces arrêtés.

Voici quelques arguments que vous pouvez utiliser.

  • Ces chasses ne sont plus justifiées aujourd’hui, où les ressources alimentaires ne manquent plus.
  • Il est très difficile de contrôler réellement les captures, de vérifier que les espèces protégées sont effectivement relâchées et de s’assurer que les chasseurs respectent les quotas.
  • Ces chasses sont cruelles et infligent des blessures et du stress aux oiseaux capturés.
  • Ces chasses ne sont pas sélectives : les cages, les filets et la glu capturent indistinctement des espèces protégées, comme des petits passereaux. Il arrive que ces oiseaux meurent avant d’être relâchés, et même s’ils sont relâchés ils sont souvent blessés et stressés.

Partager sur Facebook

Partager sur Twitter

Pour aller plus loin

Actualité
promenade en vélo dans la forêt
Biodiversité Biodiversité

Deux jours sans chasse

Publié le 23 novembre 2022
15 associations de protection de la nature et de la cause animale, dont France Nature…
Communiqué de presse
Les énergies renouvelables sont incontournables
Biodiversité Biodiversité

Les énergies renouvelables sont incontournables

Publié le 2 novembre 2022
Le Projet de loi d’accélération des énergies renouvelable est examiné au Sénat ce jeudi 3…
Communiqué de presse
bouquetin_bargy
Biodiversité Biodiversité

Monsieur le Ministre de la Transition Ecologique, laissez vivre les 14 bouquetins qui ont réchappé au massacre !

Publié le 21 octobre 2022
Alors que la justice a donné raison aux associations en mai en suspendant un arrêté préfectoral…
Communiqué de presse
bouquetin_bargy
Biodiversité Biodiversité

Bouquetins du Bargy : l’inacceptable abattage d'une espèce protégée

Publié le 17 octobre 2022
Sous la pression des éleveurs et élus locaux, le préfet de Haute-Savoie a interdit pendant 2…