Industrie Verte CNTE démocratie
Les organisations membres du CNTE souhaitent travailler dans des conditions permettant de rendre un avis de qualité à même d’éclairer le gouvernement, le débat parlementaire et plus largement le grand public
Communiqué de presse
Démocratie Démocratie
Produire et consommer durable Produire et consommer durable

Industrie verte : le dialogue environnemental mérite mieux qu'une consultation baclée

Publié le 17 avril 2023

Le projet de loi Industrie verte doit engager une réindustrialisation en France afin de développer notre souveraineté et répondre aux besoins de la transition écologique. Malgré l’importance de ce texte, le gouvernement propose une consultation express de la société civile organisée. Nos organisations, France Nature Environnement, Fondation pour la Nature et l’Homme, Humanité et Biodiversité, Les Amis de la Terre, UFC Que Choisir, Ligue de Protection des Oiseaux, Réseau Action Climat, Surfrider Foundation Europe et WWF, demandent un respect du dialogue environnemental avec des délais permettant aux différentes parties prenantes de réellement contribuer.

Le Conseil national de la transition écologique qui rassemble les acteurs et actrices de la société civile (Organisations patronales, syndicats, ONG…), des élus locaux, et des parlementaires est saisi pour émettre un avis sur ce texte. Les premiers retours sont attendus demain matin alors que le texte, particulièrement technique, n’a été reçu que samedi soir. Par ailleurs, aucune étude d’impact ni exposé des motifs n’ont été fournis. Comment mener un travail sérieux dans ces conditions ?

Les deux dernières saisines du CNTE (énergies renouvelables, nucléaire) se sont produites dans des conditions similaires, les délais avaient été légèrement revus suite aux réactions de membres du CNTE.

Le Conseil d’Etat dans son avis sur le projet de loi relatif à l’accélération des énergies renouvelables rendu en septembre avait jugé sévèrement la procédure utilisée par le gouvernement: « Les consultations préalables obligatoires ont été effectuées. Les organismes consultés n’ont toutefois disposé que de très brefs délais pour rendre leurs avis et le Gouvernement comme le Conseil d’Etat n’ont disposé que de délais encore plus brefs pour les prendre en compte. La régularité formelle des consultations a été certes assurée mais l’esprit qui préside à l’obligation de consulter ne peut être considéré, dans ces conditions, comme respecté. »

Nous, organisations membres du CNTE, considérons que les avis des instances consultatives participent du bon fonctionnement démocratique. Nous souhaitons travailler dans des conditions permettant de rendre un avis de qualité à même d’éclairer le gouvernement, le débat parlementaire et plus largement le grand public. Ces conditions n’étant pas réunies, nous demandons un délai supplémentaire pour répondre à la saisine gouvernementale et émettre l’avis sur le projet de loi Industrie verte.

Pour aller plus loin

Dépôt d'un bulletin de vote dans l'urne
Actualité
Démocratie Démocratie

Législatives 2024 : mobilisons-nous contre l'extrême-droite et pour le vivant !

Publié le 19 juin 2024
Après les élections européennes des 8-9 juin et la dissolution de l’Assemblée nationale par le…
AG de FNE, 14 et 15 juin 2024
Actualité
Démocratie Démocratie

Notre modèle démocratique et notre capacité à réussir la transition écologique sont en jeu

Publié le 15 juin 2024
Après la forte poussée du vote pour l’extrême-droite aux élections européennes et le risque de…
manifestation climat
Actualité
Climat Climat

Non, Monsieur le président, « L’écologie à la française » que vous portez ne nous rend pas fiers !

Publié le 7 juin 2024
« L’écologie à la française », telle que la conçoit le président Macron, n’a pas de quoi nous…
Zone humide
Actualité
Biodiversité Biodiversité

Consultation publique : donnez votre avis pour protéger les petites zones humides !

Publié le 5 juin 2024
Le ministère de la Transition Écologique et de la Cohésion des Territoires a mis en…