Train de fret montant à St Jean-de-Maurienne
Actualité
Transports Transports

Les marchandises bientôt sur de bons rails ?

Publié le 23 juin 2023

Le ministre des Transports a lancé une mission d’inspection afin de transférer sur le rail une partie du trafic routier du tunnel du Mont-Blanc à la suite des propositions de France Nature Environnement et de ses associations membres. Le tunnel, qui sera fermé tout l’automne 2023 et pour de longues périodes ensuite, va faire l’objet de très grands travaux de maintenance. L’occasion du transfert vers le rail des marchandises doit être enfin saisie. Il convient ainsi de sauvegarder la santé et le climat en réduisant les émissions nocives du transport par route.

Laisser dévier automatiquement les camions vers la Savoie et le tunnel du Fréjus sans aucune autre mesure est inacceptable pour les populations de ce département et des villes traversées. Il ne s’agit plus de 3 semaines de fermeture, comme à l’automne 2022, où 90% des poids lourds avaient été réorientés vers le Fréjus, mais de périodes beaucoup plus longues.  

Le transport combiné rail-route, surtout pour les grandes distances, est de plus en plus choisi par les entreprises. Cette combinaison est plus économique au regard du prix des carburants, mais aussi permet de palier la pénurie de chauffeurs routiers. Cette tendance doit être amplifiée.  

72 mesures et doublement du fret  

Une liste de 72 mesures à mettre en œuvre dans le cadre de la Stratégie nationale pour le développement du fret ferroviaire a été adoptée en mars 2022. Ceci est un engagement fort de la loi Climat Résilience, qui a fixé l’objectif de doublement du fret ferroviaire en 2030 (18% de part modal annoncée contre 9% en 2019).  

8 fois moins de particules fines et 9 fois moins de CO2, les chiffres parlent d’eux-mêmes : la solution écologique du transport par rail des marchandises permet une décarbonation et une réduction des polluants irréfutables.  

La traversée des Alpes sur la ligne ferroviaire existante est possible  

La solution d’un transfert, avec des propositions concrètes et réalistes, du trafic routier vers le rail est une évidence pour tous les acteurs rencontrés (SNCF Réseau, transporteurs, élu·es). Après une chute vertigineuse du trafic fret sur la ligne Mont Cenis (Modane) depuis 20 ans, SNCF Réseau confirme maintenant que la traversée des Alpes sur la ligne ferroviaire existante est possible malgré les travaux en cours. Une partie des poids lourds devraient pouvoir bénéficier de ces capacités de fret. 10 Mt/an à l’horizon de 2030, sur la ligne existante Dijon-Modane, est à l’étude chez SNCF Réseau sans travaux excessifs, le financement devrait être engagé rapidement. Le Conseil d’Orientation des Infrastructures (COI) estime à 600 millions d’euros les travaux nécessaires, bien loin des milliards d’euros pour la création de lignes nouvelles. 

Des investissements importants annoncés 

A l’échelle nationale, le gouvernement a annoncé, le 24 février 2023, vouloir investir des sommes importantes dans le ferroviaire, notamment 100 milliards d’ici 2040 (1 milliard supplémentaire par an pour la régénération du réseau et 500 millions d’€ par an pour sa modernisation, d’ici la fin du quinquennat).  

Un arsenal de mesures proposé par France Nature Environnement  

France Nature Environnement et ses associations soumettent un arsenal de mesures afin d’inciter les entreprises à utiliser le rail pour le transport des marchandises :  

  • la création d’un système de bonus-malus expérimental pendant 3 ans,  
  • le triplement de l’aide à la pince pour le transport combiné,  
  • une campagne de communication sur les autres aides disponibles, comme les Certificats d’économie d’énergie pour l’achat ou la location de containers, ou la nouvelle aide aux transports par wagons isolés.

En février 2023, le cabinet du ministre des Transports Clément Beaune recevait les propositions de FNE. En mars 2023, une mission sur le sujet, pilotée par l’Inspection générale de l’environnement et du développement durable (IGEDD), a été lancée par le cabinet de Clément Beaune. 

Notre fédération veillera avec la plus grande attention à ce que cette mission aboutisse à des réalisations concrètes. Un espoir est né après plus de vingt années de travail de la part des associations du mouvement FNE. Espérons que le report du transport de marchandises vers le rail deviendra, dès demain, une réalité dans les Alpes.  

Consulter nos propositions détaillées

Pour aller plus loin

Pollution de l'air dossier
Dossier
Santé Santé

Lutter contre la pollution de l’air : les mesures à prendre

Publié le 12 janvier 2024
Derrière des infarctus, cancers ou encore arrêts cardiaques se cache parfois la 3ème cause de mortalité en France : la pollution de l’air. Que faire face à ce fléau ?
autoroute
Communiqué de presse
Transports Transports

Projets routiers : l'heure n'est pas à la "revue" mais à un moratoire

Publié le 12 octobre 2023
France Nature Environnement et 7 organisations (La Déroute des routes, Réseau Action Climat…
mobilisation a69 paris
Actualité
Transports Transports

Lettre ouverte au gouvernement : l'A69 est une voie sans issue !

Publié le 10 octobre 2023
Alors que le gouvernement s’apprête à annoncer la fin de plusieurs projets d’infrastructures de…
Coupe d'arbres pour le projet de l'A69 Toulouse-Castres
Actualité
Transports Transports

Projets routiers inutiles : trois exemples à contresens

Publié le 25 septembre 2023
Le rapport du Comité d’Orientation des Infrastructures (COI), sorti fin février 2023, souligne…