loto_biodiv
Actualité
Biodiversité Biodiversité

Loto « Mission Nature » : attention, arnaque à la biodiversité !

Publié le 19 octobre 2023

Vous voulez aider la nature et l’environnement ? Vous disposez d’un budget de 3 euros par semaine ? Vous avez le choix. Vous pouvez, soit soutenir l’action de France Nature Environnement et de ses 900 000 bénévoles, soit acheter un ticket à gratter du nouveau « Mission Nature » de la Française des Jeux.

Pour protéger l’environnement, Vaut-il mieux donner à une association ou jouer à Mission Nature ?

Comparaison de l’impact entre ces deux formules :

 

Vous donnez 3€ par semaine à France Nature Environnement

Vous dépensez 3€ par semaine pour jouer à « Mission Nature »

Somme servant effectivement à la protection de la nature

💚 2,52 € x 52 semaines = 131,04 €
84% des dons affectés à FNE financent nos missions sociales, c’est-à-dire la protection de la nature et de l’environnement. Seuls 16% servent à financer nos frais de structure.

❌ 0,43 € x 52 semaines = 22,36 €
Seuls 43 centimes d’euros par ticket vendu servent à financer les projet de l’OFB. Le reste va dans les caisses de l’Etat (TVA) ou dans celles de la Française des Jeux.

Combien cela vous-coûte-t-il ?

💚 (3 € x 52 semaines) – 66% = 53,04 €
France Nature Environnement étant reconnue d’utilité publique, 66% du montant de vos dons peuvent être déduits de vos impôts sur le revenu si vous en payez. Dans ce cas, un don de 3 € par semaine, soit 156 € par an ne vous coûtera en réalité que 53 €, grâce à une déduction fiscale de 103 €.

❌ 3€ x 52 semaines = 156 €.
La probabilité de gagner à ces jeux étant particulièrement faible, le coût pour la quasi-totalité des joueurs et joueuses sera de 156 € par an.

Combien de projets financés ?

Innombrables !

France Nature Environnement, ce sont pas moins de 39 projets de restauration de la forêt et de la nature financés dans le cadre du projet Aux Arbres, Citoyens ! Ce sont 20 % des réserves naturelles en France. Ce sont aussi près de 300 recours en justice par an pour faire respecter le droit de l’environnement. Et ce sont des dizaines de milliers d’actions partout en France (nettoyage de la nature, suivis de la biodiversité, restauration de zones humides…) menés par nos 6 200 associations.

20 projets pour environ 10 millions d’euros.

Les besoins de mise en œuvre de la Stratégie Nationale de Biodiversité et de la Stratégie Nationale Aires Protégées s’élèvent à plus de 600 millions d’euros.

Et la sensibilisation à la nature et la biodiversité ?

Chaque année, le mouvement France Nature Environnement sensibilise plus de 2 millions de personnes à la Nature et l’Environnement partout en France.

Venez y participer ! En devenant donateur, vous recevrez, si vous le souhaitez, chaque mois notre lettre d’information sur l’actualité de la nature et de l’environnement. Avec l’Opération Hérisson, vous participez à une grande opération de sciences participatives. Avec le projet Sentinelles de la Nature, vous rejoignez la grande communauté des défenseurs de la biodiversité. Et surtout, vous pouvez vous aussi rejoindre une de nos associations et participer activement à permettre à chacun et chacune de continuer à vivre dans un monde vivable.

Vous flashez un QR code et vous avez des informations sur les 20 projets financés.

Déchets générés

💚 Zéro déchet.

Tout se fait en ligne. En optant pour le prélèvement automatique, vous avez l’esprit tranquille : votre soutien est régulier, en toute sérénité.

Des centaines de milliers de tickets en carton plastifiés.

Risque de dépendance

💚 Certain !

En entrant dans la grande famille des hérissons, vous vous sentirez tellement bien accueillis et si utiles que vous y resterez !

⚠️ Comme l’a souligné l’Autorité Nationale des Jeux (ANJ), le fait d’attirer des nouveaux joueurs pour les jeux de hasard est contraire au code de la sécurité intérieure.

Ce code vise à limiter l’offre et la consommation de jeux afin de prévenir le jeu excessif et protéger les mineurs. C’est pourquoi le 7 juillet 2022, le collège de l’ANJ a refusé à l’unanimité la demande de la FDJ de commercialiser le nouveau jeu (loterie et jeu de grattage) dédié à la biodiversité « Mission Nature » (décision 2022-187 du 7 juillet 2022), y voyant un risque de générer des addictions à de nouveaux joueurs.

 

Une opération de com qui profite surtout à la Française des jeux

« L’Etat se trompe de cible et trompe le public en se servant d’un jeu de hasard comme paravent et outil de communication sur les politiques de biodiversité, alors qu’il devrait y consacrer des moyens autrement importants et commencer par réduire les dépenses publiques néfastes pour la biodiversité, estimées à plus de 10 milliards d’euros par an par l’Inspection Générale des Finances », rappelle Antoine Gatet, Président de France Nature Environnement.

De fait, outre le risque d’addiction que ce nouveau jeu d’argent peut générer, comme l’a souligné l’Autorité Nationale des Jeux, « Mission Nature » pose au moins 5 grandes questions :

  1. Le «jeu» profitera majoritairement à la Française des Jeux, avant l’Etat (via le reversement de la FDJ et la TVA). Avec cette opération, la FDJ arrive donc à la fois à générer de nouvelles recettes et à se légitimer en faisant croire que ces jeux sont «utiles socialement». Ce type de jeu entretient la confusion entre les jeux d’argent et le financement d’actions d’intérêt général, comme l’avait déjà fait le Loto du Patrimoine institué en 2017 (dont seulement 12% des recettes ont été reversées à la Mission Patrimoine).
  2. Ce «jeu» fait à nouveau porter l’effort de financement sur les citoyens, dans un contexte de crise économique et de forte inflation. Posant aussi des questions éthiques, puisque l’opération cible les joueurs, notamment les plus fragiles, qui pensent améliorer leur situation financière tout en contribuant à une cause d’intérêt général.
  3. Ce «jeu» trompe le consommateur, en faisant croire qu’il popularisera la défense de la biodiversité : on trompe le consommateur qui aura tendance à penser que l’intégralité de sa mise est reversée au bénéfice de la cause défendue. En réalité, il ne s’agit que d’une partie de la fiscalité perçue par l’Etat. Dans le même temps, la FDJ réalise un bénéfice d’image. Au lieu d’engager durablement des crédits pour les politiques de préservation et de restauration de la biodiversité, l’Etat communique sur ce jeu : pour le grand public qui n’a aucune idée des montants en jeu, il est facile de croire à l’arnaque.
  4. Ce «jeu» permettra de lever une somme dérisoire par rapport aux besoins réels d’une politique de protection de la biodiversité. Le gain prévu est de moins de 10 millions d’euros selon les estimations, quand les politiques de biodiversité nécessiteraient au moins 500 à 600 millions par an (pour la Stratégie nationale biodiversité et Stratégie Nationale Aires Protégées). Le dispositif aboutit par ailleurs à un résultat paradoxal : l’Etat justifie le financement d’une partie de la politique publique de la biodiversité par des jeux de hasard sous prétexte d’un «manque de ressources». En parallèle, il engage durablement des milliards d’euros sur des politiques publiques de sécurité, d’énergie, ou de défense, présentées comme des politiques structurelles et légitimes… Ce qui dit bien quelle importance réelle le gouvernement donne aux enjeux de biodiversité.
  5. Ce «jeu» ajoute une nouvelle charge aux équipes de l’OFB, alors qu’il manque déjà de postes : en effet, le temps consacré pour ce projet par l’OFB, prévu par la gestion d’appels à projets en faveur de la biodiversité, n’est pas compris dans les revenus issus de la vente des tickets. Or ce dont l’OFB manque le plus selon toutes les estimations, c’est de postes et de temps de travail pour mener à bien toutes ses missions, en extension permanente.

Si vous vous posiez encore la question, nous espérons que la lecture de cette article vous aura aidé à y voir plus clair sur l’impact réel du loto «Mission Nature». Si vous avez 3€ à dépenser par semaine et que vous souhaitez réellement soutenir la protection de la nature, faites un don à FNE et aidez-nous à préserver notre indépendance !

Je soutiens FNE

Info-clé
43 centimes
C'est la part du prix du billet à 3€ qui financerait réellement la protection de la biodiversité. Tout le reste va dans les caisses de la FDJ.

Pour aller plus loin

loup
Communiqué de presse
Biodiversité Biodiversité

La déraison d'Etat, ça suffit !

Publié le 23 mai 2024
Communiqué commun ASPAS, Ferus, FNE, Humanité & Biodiversité, LPO, WWF La dernière estimation…
Familles dans un parc
Actualité
Biodiversité Biodiversité

Fête de la Nature : 5 jours pour célébrer la nature !

Publié le 15 mai 2024
Plongez-vous en pleine nature du 22 au 26 mai à l’occasion de la Fête de la nature . Plus de…
blaireau
Actualité
Biodiversité Biodiversité

Le 15 mai, c'est la Journée mondiale des blaireaux !

Publié le 14 mai 2024
Le 15 mai sonne l’ouverture de la saison du déterrage des blaireaux dans plusieurs départements…
opération hérisson bilan 2023
Actualité
Biodiversité Biodiversité

Opération hérisson : bilan 2023

Publié le 30 avril 2024
L’Opération Hérisson est un programme de recensement participatif du hérisson d’Europe…