mine de lithium
Mine de lithium dans le Nevada
Actualité
Produire et consommer durable Produire et consommer durable
Risques industriels Risques industriels

Mine de lithium dans l’Allier : nos attentes pour un débat public réussi

Publié le 11 mars 2024

Dans le département de l’Allier, l’entreprise Imerys souhaite implanter une mine et des installations industrielles pour exploiter un important gisement de lithium. L’industriel annonce une production de lithium qui permettrait de produire l’équivalent de 700 000 batteries de voitures électriques chaque année en France. Au regard des potentiels impacts environnementaux et socio-économiques de ce projet, la Commission nationale du débat public (CNDP) a décidé d’organiser un grand débat public, du 11 mars au 7 juillet 2024. 

Aux côtés de ses associations membres, FNE se mobilisera tout au long du débat : participation aux réunions, publication de cahiers d’acteur, positionnements sur l’avancée du débat…  FNE envisagera le projet dans son ensemble (de la phase pilote à l’après-mine) et veillera à poser toutes les questions nécessaires pour avoir une vision et une compréhension globales du projet. 

Je veux participer

Nos attentes pour un débat réussi

1. Un débat qui doit interroger l’opportunité du projet

Le débat public sur le projet de mine de lithium dans l’Allier dépasse le simple cadre du projet en lui-même. Ce projet doit être replacé dans un contexte politique et environnemental : politiques française et européenne en faveur d’une accélération de la relance minière, explosion de notre consommation de métaux critiques, besoins de métaux pour la transition écologique, enjeux de souveraineté… 

Ce projet de mine répondrait à des besoins nationaux qu’il convient de discuter collectivement avant de se positionner sur ce projet. Ces besoins doivent être évalués et planifiés dans une trajectoire de maîtrise des besoins, pour être en phase avec les défis environnementaux auxquels la France fait face aujourd’hui. Ces interrogations sont pour l’instant absentes du débat public alors qu’elles sont un préalable indispensable à tout positionnement.

Contrairement à ce que les communications du projet dans les médias pourraient laisser penser, le projet n’est pas encore acté. L’enjeu principal est de discuter de l’opportunité de ce projet dans son contexte national et local : 

  • A-t-on besoin d’une mine de lithium en France ? Pourquoi?
  • Voulons-nous ouvrir de nouvelles mines en France ? À quelles conditions ? 
  • Quels seraient les impacts sociaux et environnementaux de ce projet s’il venait à voir le jour ? Est-ce que les riverain·es seraient prêt·es à accepter l’installation d’un tel projet ?
  • Et plus largement, comment réduire notre dépendance aux métaux critiques ? Quelle devrait être notre consommation de métaux critiques ? Quels sont nos besoins présents et futurs ? Pour quels usages ?

Parler de l’opportunité de ce projet de mine revient finalement à questionner la demande de la France en lithium aujourd’hui et demain. Si FNE n’est pas foncièrement opposée à l’extraction minière en France, l’extraction doit bien être employée en dernier recours, dans le principe de la séquence Eviter-Recycler-Extraire. Ainsi, la vigilance sera particulièrement élevée sur les alternatives au projet : recyclage du lithium, et surtout réduction des besoins d’extraction et sobriété matières. Le développement de la “vallée de la batterie” (3 usines de batteries et au moins un site de recyclage) dans les Hauts-de-France sera un point d’attention. 

2. Un débat exemplaire  

Le débat autour de ce projet de mine de lithium servira certainement d’exemple pour les futurs projets miniers qui s’annoncent partout en France, c’est pourquoi ce débat public doit être le plus exemplaire possible. 

Le débat doit être ouvert et accessible afin de permettre à toutes les voix de s’exprimer. Les organisateurs et organisatrices du débat doivent particulièrement porter leur attention sur les personnes étant le plus à l’écart des circuits de communication officiels ou non officiels. 

Les représentant·es politiques décisionnaires ou autrement impliqué·es doivent limiter l’expression de leur soutien au projet, comme cela a été le cas par le passé, car cela donne un sentiment aux citoyen·nes que le débat est déjà “plié” et que les principes de la démocratie participative sont ignorés. 

3. Un débat qui doit mobiliser pour être réellement utile 

Les conséquences de ce débat indiqueront quels sont nos choix de société pour le présent et le futur. L’ampleur de la mobilisation citoyenne jouera grandement sur la capacité du débat à faire pression sur le maître d’ouvrage et les politiques. Les associations de riverain·es ainsi que les associations de protection de la nature ont leur rôle à jouer pour faire vivre le débat et la démocratie environnementale.  

COMMENT AGIR ?

Pour participer au débat, plusieurs moyens sont à votre disposition sur le site de la Commission nationale du débat public (CNDP) :

Vous pouvez aussi soutenir les associations mobilisées sur le terrain, notamment FNE Allier.

Je participe au débat

Je soutiens FNE Allier

Je soutiens FNE

Pour aller plus loin

Plus de 160 000 signataires pour la protection du loup !
👉 Signez la pétition et partagez-la 👈

Pour aller plus loin

Fashion Revolution Week
Actualité
Produire et consommer durable Produire et consommer durable

Fashion Revolution Week

Publié le 15 avril 2024
Du 15 au 24 avril, c’est la Fashion Revolution Week : une campagne annuelle organisée par…
supermarché
Actualité
Agriculture Agriculture

Affichage environnemental : les attentes des associations

Publié le 2 avril 2024
Quand l’affichage de l’impact environnemental, du champ à l’assiette, sur les produits…
réparation d'un ordinateur
Dossier
Déchets Déchets

[Foire aux questions] Connaissez-vous le bonus réparation ?

Publié le 1 mars 2024
Lancé fin 2022, le bonus réparation est une aide financière de l’Etat qui permet la prise en charge d’une partie du prix de la…
Sobre et heureuse année 2024
Actualité
Climat Climat

Sobre et heureuse année 2024 : nos bonnes résolutions

Publié le 2 janvier 2024
France Nature Environnement vous souhaite à toutes et tous une sobre et heureuse année 2024…