aires protégées
Communiqué de presse
Mer et littoral Mer et littoral

30 ans du réseau Natura 2000 : les demandes des ONG pour le milieu marin

Publié le 24 février 2022

Malgré une multiplication par six de la surface maritime couverte par des sites Natura 2000 au cours des 20 dernières années, la plupart des espèces et habitats marins menacés restent dans un mauvais état de conservation. Les ONG demandent des mesures de protection effectives et l’interdiction du chalutage dans toute l’UE.

Pour des aires marines vraiment protégées 

Alors que l’Union européenne (UE) célèbre le 30e anniversaire du réseau d’aires protégées Natura 2000 à Strasbourg, les ONG soulignent le laxisme des pays de l’UE dans la mise en œuvre des lois européennes sur la nature. Leur complaisance à l’égard de techniques de pêche destructrices largement répandues a notamment pour conséquence une très forte dégradation des habitats marins et des espèces menacées. Les ONG appellent à rétablir rapidement l’équilibre et à interdire le chalutage de fond dans les aires marines protégées européennes, afin de protéger réellement la biodiversité et les espèces océaniques les plus précieuses et les plus menacées.

Les pays membres de l’UE se sont lancés dans une véritable course à la désignation de nouvelles aires protégées, au détriment de la mise en place de mesures de gestion appropriées. Au cours des 20 dernières années, alors que la surface totale des aires marines protégées en Europe a été multipliée par six, 57% des habitats atlantiques et respectivement 75% et 40% des espèces de la Baltique et de la Méditerranée restent dans un mauvais état de conservation [1]. Les pêches destructrices sont répandues à l’intérieur même du réseau Natura 2000 : plusieurs millions d’heures de pêche y sont enregistrées chaque année.

Pour Vera Coelho, directrice du plaidoyer chez Oceana Europe : «Alors que nous célébrons les 30 ans d’un acte pionnier de la législation européenne sur la nature, ne nous laissons pas tromper par les pourcentages mais regardons la réalité en face : la protection marine en Europe est pour la plupart vide de sens. La majorité des sites Natura 2000 en mer ne sont que des lignes sur une carte et les méthodes de pêche les plus dangereuses, comme le chalutage de fond, y sont toujours autorisées. On peut se demander pourquoi ces sites sont qualifiés d’aires marines protégées étant donné le manque de protection effective.»

Selon Marc-Philip Buckhout, responsable des politiques marines chez Seas At Risk : «30 ans après la création du réseau Natura 2000, le chalutage de fond est toujours pratiqué dans 86 % de la zone de protection des habitats de fond, ce qui entrave leur conservation et restauration. Interdire le chalutage de fond dans les aires marines protégées permettrait d’endiguer la perte de biodiversité et de renforcer le rôle de l’océan dans l’atténuation du changement climatique, avec des bénéfices socio-économiques nets.»

Les ONG appellent les Etats membres de l’UE à interdire les formes de pêche les plus destructrices dans toutes les aires marines protégées (AMP) existantes et à se focaliser sur la création de nouvelles aires strictement protégées, afin d’atteindre l’objectif de 10 % de protection forte fixé par l’UE (contre moins de 0,1 % actuellement). Les AMP strictement protégées, qui sont des zones de non-prélèvement excluant toute activité extractive et destructrice, sont nos meilleures alliées pour restaurer rapidement et efficacement la biodiversité marine et la résilience climatique de l’océan.

La législation Natura 2000 contient paradoxalement des dispositions strictes pour évaluer et restreindre les activités préjudiciables aux objectifs écologiques des AMP, avec par exemple une règle de «non-détérioration» pour empêcher les dommages causés par toute activité en cours dans un site, qui s’applique dès le premier jour de sa désignation.

Pendant des années, cependant, la mise en œuvre de la législation par les Etats membres de l’UE a été défaillante et incohérente [2], en particulier parce qu’ils ont souvent exempté les activités de pêche de toute évaluation d’incidences sur l’environnement à l’intérieur des AMP. La Commission européenne a également fermé les yeux trop longtemps, permettant aux Etats membres d’enfreindre la loi, au point d’accepter de faibles normes de protection au sein des sites Natura 2000.

Pour Elodie Martinie-Cousty, pilote du réseau Océans, mers et littoraux de France Nature Environnement : »Alors que la France s’est félicitée d’avoir atteint 33% de protection des espaces maritimes nationaux à l’occasion du One Ocean Summit, seuls 4% des aires marines protégées disposent aujourd’hui d’une protection forte, contre un objectif de 10% qui devait être atteint en 2022. Les 29% restants sont très peu protégés, et pâtissent des conséquences de la surpêche et des techniques de pêche destructrices, qui ne font l’objet d’aucune évaluation préalable d’incidence depuis 30 ans, en dépit de la règlementation.»

 Le Commissaire européen Sinkevičius et le Vice-Président exécutif Timmermans ont l’occasion d’agir de manière décisive, au nom de la Commission européenne, pour interdire le chalutage de fond dans toutes les AMP de l’UE dans le cadre du futur plan d’action de l’UE sur les océans, et de la future loi sur la restauration de la nature attendue pour le printemps 2022. Sans cette interdiction, les objectifs relatifs aux océans de la stratégie pour la biodiversité de 2030 ne pourront être atteints.

Contexte

Des données récentes montrent que la plupart des espèces et des habitats protégés dans les sites marins Natura 2000 sont en mauvais état de conservation dans toutes les régions de l’UE. En outre, l’état de conservation de nombreux habitats et espèces reste inconnu en raison du manque de données provenant des pays de l’UE.

etat de conservation
État de conservation des espèces et habitats marins par région de l’UE (EEA State of Nature 2020)

Natura 2000 est le plus vaste réseau d’aires protégées au monde, tant sur terre qu’en mer, offrant des aires de repos et de reproduction aux espèces et habitats les plus précieux et les plus menacés d’Europe. Il couvre 11,1 % des mers de l’UE, dont seulement 0,1 % est strictement protégé contre toute activité néfaste.

La stratégie de l’UE pour la biodiversité à l’horizon 2030 a fixé des objectifs visant à protéger au moins 30 % des mers, dont 10 % de manière forte. L’atteinte de cet objectif implique de quasiment tripler la zone actuellement couverte par le réseau Natura 2000, soit 18,9% supplémentaires.

Une étude récente publiée par Oceana a révélé la complaisance dont font preuve les Etats membres de l’UE à l’égard des menaces liées aux activités humaines dans les sites Natura 2000 : 70% des 3449 sites marins évalués étaient affectés par au moins une menace majeure (trafic maritime, pêche, pipelines et câbles sous-marins, zones d’ancrage, fermes aquacoles, dragage, installations pétrolières et gazières offshore…). En outre, une analyse socio-économique réalisée par Seas at Risk a conclu qu’une interdiction des engins de pêche entrant en contact avec le fond marin dans les AMP apporterait des bénéfices nets dès quatre ans après l’entrée en vigueur de l’interdiction, et ce même en tenant compte du déplacement des activités de pêche.

Fin 2021, les ONG ont remis une pétition à l’Union européenne, signée par plus de 150 000 citoyens, demandant l’inclusion d’une interdiction du chalutage de fond dans le prochain plan d’action sur les océans (attendu au printemps 2022), en commençant par les aires marines protégées.

Autres organisations signataires du communiqué de presse : Oceana, Seas at risk, Irish wildlife fund, Bund, Danmarks Naturfredningsforening, Marine Conservation Society, SCIAENA.

[1] Agence européenne de l’environnement, Etat de la nature en 2020 – la dernière évaluation révèle que la nature en Europe connait un déclin grave et continu.
[2] Le “Fitness check” 2016 de la Commission européenne conclut que les Etats membres de l’UE doivent améliorer considérablement la mise en œuvre de la législation sur la nature.

 

Pour aller plus loin

Actualité
Fonds marins du Parc naturel marin d'Iroise
Mer et littoral Mer et littoral

Océan et climat : l'impact du chalutage de fond en une infographie

Publié le 8 juin 2022
Océans et changements climatiques sont étroitement liés. Les océans ont en effet un rôle…
Communiqué de presse
Le Parlement européen appelle à la protection effective des aires marines protégées.
Mer et littoral Mer et littoral

Le Parlement européen appelle à l'action sur les techniques de pêche destructrices et pour la protection effective des aires marines protégées de l'Union européenne

Publié le 4 mai 2022
Ce mardi 3 mai, les membres du Parlement européen ont adopté plusieurs amendements appelant l…
Communiqué de presse
Ce One Ocean Summit doit être l'occasion pour nos dirigeants de s'emparer des vraies problématiques qui concernent nos océans.
Biodiversité Biodiversité

One Ocean Summit : les 5 sujets à traiter d'urgence

Publié le 7 février 2022
Soyons clairs, pour les mers et océans, le bilan du quinquennat qui s’achève est extrêmement…
Actualité
petrolier
Actions en justice Actions en justice

Rejet d'hydrocarbures en mer : condamnation de la société exploitante du navire Thisseas

Publié le 4 janvier 2022
Le 13 décembre 2021, la Cour d’appel d’Aix-en-Provence a confirmé la condamnation de la société…