Écureuil roux
Actualité
Démocratie Démocratie

Législatives : ​​Les programmes sont-ils à la hauteur en matière d’environnement ?​

Publié le 26 juin 2024

Les 30 juin et 7 juillet, nous élirons celles et ceux qui nous représenteront au Parlement. Une campagne électorale expresse, avec très peu de temps pour élaborer des programmes, et peu de débats de fond, qui se soldera par un vote qui pourrait faire tout basculer.
Peut-être avez-vous déjà fait votre choix. Mais savez-vous ce que les personnes qui vous représenteront à l’Assemblée Nationale porteront pour défendre la nature, votre santé, votre eau, votre air ? France Nature Environnement vous résume les programmes sur ces enjeux majeurs.

analyse des programmes des législatives 2024

Télécharger le visuel

Le Rassemblement National

  • Énergie-Climat : ce parti promeut un mix électrique bâti sur le nouveau nucléaire, sans en considérer les dangers et les limites, ainsi que sur l’hydrogène, l’hydroélectricité (une énergie sans possibilités de développement compte tenu de l’État des cours d’eau) et la géothermie. L’éolien et le photovoltaïque, pourtant indispensables selon tous les experts et les expertes pour répondre à nos besoins en électricité, ne sont pas mentionnées (ce parti s’est déjà opposé à leur développement à de nombreuses reprises au parlement).
    Il annonce qu’il baissera la TVA sur l’énergie et le carburant. Si aucune mesure d’accompagnement n’est prise, cela ne fera que condamner les ménages, surtout les plus démunis, à une dépendance à des énergies fossiles toujours plus chères. C’est par ailleurs contraire au droit de l’Union Européenne pour les carburants.
  • Rénovation : le RN annonce une grave régression pour tous ceux et toutes celles qui ont des difficultés à payer leurs factures d’énergie et à vivre dans des logements décents : la suppression de la réglementation prévue pour progressivement rénover toutes les passoires énergétiques.
  • Transports : d’autres régressions sur ce sujet, avec le renoncement à convertir le parc automobile de voitures à moteur thermique à partir de 2035 et la suppression des Zones à Faibles Émissions qui visent à améliorer la qualité de l’air (3e cause de mortalité en France après l’alcool et le tabac). Aucune mesure n’est prévue pour fournir à toutes et tous des alternatives abordables et non-polluantes.
  • Biodiversité et eau : la biodiversité est indispensable à l’Humanité. Elle nous fournit notre nourriture, améliore notre santé, atténue les effets du changements climatiques, contribue à l’économie… Nous ne pouvons vivre sans elle. Pourtant, le RN fait complétement l’impasse sur la protection et la restauration de la nature ! Concernant l’eau, il ne propose qu’un plan de rénovation du réseau de distribution, ce qui est déjà en cours et clairement insuffisant face la raréfaction de cette ressource.
  • Agriculture/alimentation : quelques mesures comme la généralisation de l’étiquetage sur l’origine et la qualité des produits alimentaires et des prix rémunérateurs pour les agriculteurs. Mais rien pour encourager la transition agroécologique, pourtant essentielle, rien pour soutenir l’agriculture bio ou faire baisser l’usage des pesticides.
  • Pollutions : le RN annonce vouloir « Réduire l’empreinte carbone de la France en soutenant les relocalisations industrielles » avec des « états généraux de la simplification administrative pour les entreprises ». Selon notre expérience, cela aboutira à une régression de la démocratie participative, du droit de l’environnement et à un accroissement des pollutions dans nos territoires.

Le Nouveau Front Populaire (NFP)

  • Énergie-Climat : le NFP s’engage à faire voter une loi énergie-climat, visant la neutralité carbone en 2050, en développant les énergies renouvelables et en accélérant la rénovation des bâtiments publics (écoles, hôpitaux, etc). Des propositions en accord avec les demandes de FNE. Il ne se prononce pas néanmoins sur le nucléaire et ses dangers.
    Nous saluons leur annonce d’un moratoire sur les grands projets d’infrastructures autoroutières, qui aggravent la pollution de l’air et la destruction de la biodiversité.
  • Biodiversité et eau : bien que les mesures soient peu précises, c’est la seule formation politique à aborder l’enjeu majeur de la biodiversité, avec notamment la mise en place de règles précises de partage de l’eau sur l’ensemble des activités et la défense des zones agricoles et naturelles, des forêts et des sols vivants.
    L’inscription du principe de la règle verte qui vise à »ne pas prélever sur la nature plus de ressources renouvelables que ce qu’elle peut reconstituer, ni produire plus que ce qu’elle peut supporter» nous semble également à saluer (et à concrétiser).
  • Agriculture/alimentation : le NFP promet un soutien à la filière bio et à l’agroécologie, l’interdiction du glyphosate et des néonicotinoïdes (ces derniers sont déjà interdits), avec un accompagnement financier des «paysans concernés» et l’interdiction de l’importation de toute production agricole ne respectant pas les normes sociales et environnementales de la France. Ces mesures sont indispensables et portées depuis de nombreuses années par FNE.
  • Consommation : il promet le blocage des prix des biens de première nécessité dans l’alimentation, l’énergie et les carburants. Nous aurions préféré une mesure plus nuancée, permettant aux plus démuni.es de satisfaire leurs besoins essentiels, tout en invitant les plus gros consommateurs à la sobriété.
  • Financement  : le NFP propose également de supprimer les niches fiscales «inefficaces, injustes et polluantes», demande de longue date de FNE, et d’instaurer une taxe kilométrique sur les produits importés afin de lutter contre les émissions importées.

Ensemble pour la République (“majorité” présidentielle)

  • Énergie-Climat : « D’ici 2030, nous baisserons de 55 % les émissions de gaz à effet de serre par rapport à 1990 » promet Ensemble. Mais cette coalition mise essentiellement pour cela sur la mise en chantier de 14 nouveaux réacteurs nucléaires, sans en considérer les dangers et les limites et les fortes incertitudes industrielles et financières (rapport 2024 du Haut Conseil pour le Climat). Elle annonce aussi une baisse du prix de l’électricité de 15 % l’hiver prochain, mais juste en comptant sur le marché, ce qui semble déraisonnablement optimiste.
  • Rénovation énergétique des logements : elle annonce la création d’un fonds de rénovation énergétique des logements pour rénover 300 000 logements supplémentaires d’ici 2027, ce qui est loin de l’objectif de 900 000 logements prescrit par le Haut Conseil pour le Climat.
  • Transports : Ensemble ne propose que de multiplier les voitures électriques, qui ne peuvent être qu’une solution parmi d’autres, sans penser le partage, la taille et le poids de ces véhicules, ni proposer d’alternatives de transports en commun.
  • Biodiversité et eau : Ensemble fait complètement l’impasse sur ces enjeux majeurs.
  • Financement : elle annonce qu’elle poursuivra le soutien à l’investissement local pour la transition écologique à travers le « Fonds vert » mis en place en 2023. La mention du nécessaire accompagnement des territoires est louable mais les financements dédiés jusqu’ici étaient insuffisants pour accompagner les collectivités dans leur transition.
  • Agriculture/alimentation : « Nous continuerons à réduire l’usage des pesticides de 50 % d’ici 2030 » promet cette alliance, mais rien dans la loi sur l’agriculture que le Gouvernement a déposé au parlement en début d’année ne permet d’atteindre cet objectif. Nous saluons néanmoins l’annonce de prix rémunérateurs pour les agriculteurs.
  • Pollution :  bien que la mesure soit floue, nous saluons le fait qu’Ensemble soit la seule coalition à évoquer le sujet, en promettant d’interdire progressivement le plastique jetable et de développer l’économie circulaire.

Les Républicains

Les Républicains n’ont pas présenté officiellement de programme à ce stade.

Sources  :

Pour aller plus loin  :

Articles liés
Dépôt d'un bulletin de vote dans l'urne
Actualité
Démocratie Démocratie

Législatives 2024 : mobilisons-nous contre l'extrême-droite et pour le vivant !

Publié le 19 juin 2024
Après les élections européennes des 8-9 juin et la dissolution de l’Assemblée nationale par le…
fleurs_vote pour le futur
Actualité
Démocratie Démocratie

Et si…? ​​7 mesures pour prendre soin les un·es des autres et de notre environnement​

Publié le 25 juin 2024
Et si nous imaginions une société construite sur autre chose que la haine, le dénigrement et la…

Pour aller plus loin

place de la republique
Actualité
Démocratie Démocratie

Législatives : Au moins un sursis, au mieux un espoir !

Publié le 8 juillet 2024
C’est un immense « ouf ! » de soulagement… Non seulement l’extrême-droite est incapable d…
Fourmis qui coopèrent
Actualité
Démocratie Démocratie

Et si… l’extrême-droite arrivait au pouvoir ?

Publié le 2 juillet 2024
Dimanche aura lieu le second tour des élections législatives. Impossible à ce stade d’en…
Escargot prêt à se faire écraser par un camion
Communiqué de presse
Démocratie Démocratie

Urgence démocratique et écologique : mobilisation citoyenne contre l’extrême-droite

Publié le 1 juillet 2024
En ce moment critique pour notre démocratie, nos valeurs républicaines et notre environnement…
Legislatives 2024 : Regardez le relaysdu grand oral de la société civile
Actualité
Démocratie Démocratie

Regardez LE GRAND ORAL DE LA SOCIÉTÉ CIVILE en replay !

Publié le 27 juin 2024
Ce jeudi 27 juin dès 9h30, la société civile s’était donné rendez-vous en direct de l…