Communiqués

Pesticides : pas deux fois la même erreur…

Concernant sa proposition d'interdire plusieurs pesticides mortels pour les abeilles, la Commission européenne a annoncé mardi un nouveau vote des Etats au printemps. FNE espère que les Etats profiteront de ce vote pour faire preuve de courage politique.

<br />
Le vendredi 15 mars, les Etats membres de l&rsquo;Union europ&eacute;enne n&rsquo;ont pas suivi la proposition de la Commission europ&eacute;enne de suspendre l&rsquo;utilisation de trois pesticides n&eacute;onicotino&iuml;des malgr&eacute; l'insuffisance flagrante d'&eacute;valuation des risques soulign&eacute;e r&eacute;cemment par l&rsquo;Autorit&eacute; europ&eacute;enne de s&eacute;curit&eacute; des aliments (EFSA). FNE d&eacute;plore ce manque de volont&eacute; politique face aux effets n&eacute;fastes des pesticides.<br />
<strong><br />
Une absence de d&eacute;cision scandaleuse</strong><br />
<br />
Pour Claudine Joly, en charge du dossier des pesticides &agrave; FNE : &laquo;<em> L&rsquo; ind&eacute;cision de certains Etats membres d&eacute;montre une nouvelle fois la puissance des lobbies et des raisonnements &agrave; court terme. Sous le faux pr&eacute;texte de l&rsquo;incertitude scientifique, on maintient les autorisations d'insecticides de synth&egrave;se reconnus tr&egrave;s dangereux pour les abeilles. Dans le m&ecirc;me temps, l'homologation du sucre ou d'autres produits naturels n&rsquo;aboutit pas au pr&eacute;texte que les risques ne sont pas cern&eacute;s... </em>&raquo;<br />
<strong><br />
Il n&rsquo;y a pas que les abeilles qui souffrent des pesticides !</strong><br />
<br />
L&rsquo;urgence &agrave; agir pour limiter l&rsquo;utilisation syst&eacute;matique des pesticides n&rsquo;est pas criante seulement pour les abeilles. Ainsi, une &eacute;tude r&eacute;cente<sup>1</sup>alerte &agrave; propos de l&rsquo;effet des pesticides sur la mortalit&eacute; des amphibiens, qui subissent au niveau mondial un d&eacute;clin rapide.<br />
<br />
Le ministre de l&rsquo;Agriculture soulignait r&eacute;cemment qu&rsquo;il existe un consensus sur les relations entre l&rsquo;utilisation de certains pesticides et des probl&egrave;mes de sant&eacute; majeurs. La sous-&eacute;valuation des risques et de la responsabilit&eacute; des pesticides dans l&rsquo;apparition de maladies graves est mise en &eacute;vidence dans de nombreuses &eacute;tudes : rapport de la mission commune d'information du S&eacute;nat sur les pesticides, (octobre 2012), &eacute;tudes de biosurveillance de l&rsquo;INVS&hellip; Certains pesticides sont &eacute;galement responsables de perturbations endocriniennes, sur lesquelles un groupe de travail national devrait &eacute;laborer une strat&eacute;gie nationale d&rsquo;ici juin 2013.<br />
<br />
La semaine pour les alternatives aux pesticides, qui d&eacute;bute le 20 mars, doit &ecirc;tre l&rsquo;occasion de rappeler &agrave; l&rsquo;opinion publique l&rsquo;ampleur des risques li&eacute;s aux pesticides. Jean-Claude B&eacute;villard, vice-pr&eacute;sident de FNE en charge des questions agricoles : &laquo; <em>Nous attendons de la France qu&rsquo;elle adopte une position forte sur le sujet des pesticides, non seulement pour soutenir la suspension des n&eacute;onicotino&iuml;des au niveau europ&eacute;en, mais plus largement pour acc&eacute;l&eacute;rer significativement la r&eacute;duction de l&rsquo;utilisation des produits phytosanitaires. </em>&raquo;<br />
<br />
<sup>1</sup>Carsten A. Br&uuml;hl, Thomas Schmidt, Silvia Pieper, Annika Alscher (2013) Terrestrial pesticide exposure of amphibians: An underestimated cause of global decline? Scientific Reports. DOI: 10.1038/srep01135<br />
<a href="/sites/default/files/com/cp_en_pdf_2/cp-200313.pdf"><br />
T&eacute;l&eacute;charger ce communiqu&eacute; en format PDF.</a><br />
<br />

Télécharger le communiqué en PDF
Par FNE.
Le mercredi 20 mars 2013
Je relaie J'agis Je donne
Faire un don