Communiqués

Gardanne : une centrale biomasse à contre courant de la transition énergétique

Sur fond de conflit social, la centrale thermique de Gardanne dans les Bouches du Rhône que la société E.ON va reconvertir en centrale à biomasse d’ici 2015, continue de cristalliser les oppositions. France Nature Environnement a interpellé le ministre de l’Ecologie pour lui faire part de son opposition à ce projet désastreux et en demander l’arrêt immédiat.

<br />
<div align="justify"><strong>Gardanne, le plus mauvais projet retenu !</strong><br />
<br />
A quoi sert un appel d'offre quand on retient tous les projets d&eacute;pos&eacute;s m&ecirc;me le plus mauvais ? Vingt r&eacute;ponses sont parvenues &agrave; l'appel d'offre de la Commission de R&eacute;gulation de l&rsquo;Energie lanc&eacute; en 2010 (CRE4) pour un total de 420 MW. Class&eacute; bon dernier, le projet de la soci&eacute;t&eacute; E.ON a &eacute;t&eacute; malgr&eacute; tout retenu, l'Etat portant l'ampleur de l'appel d'offre de 200MW &agrave; 420 MW.<br />
<br />
&laquo; Trop gros (150MW), avec un rendement m&eacute;diocre (autour de 40%), pay&eacute; cher (autour de 100&euro; le MWh), Gardanne a tout d'une erreur majeure ! &raquo; s&rsquo;&eacute;tonne Maryse Arditi, responsable &laquo; Energie &raquo; de FNE.<br />
<br />
<strong>Gardanne, pas tr&egrave;s local ou tr&egrave;s destructeur</strong><br />
<br />
&laquo; <em>Pour commencer, durant 10 ans, pr&egrave;s de la moiti&eacute; des combustibles viendront du Canada et d'autres pays aussi lointains ! Et &agrave; partir de 2024, il faudra trouver un million de tonnes par an, dont 76% de plaquettes provenant de France. Preuve de la tr&egrave;s grande difficult&eacute; &agrave; d&eacute;nicher une telle quantit&eacute;, l'approvisionnement se fera dans un rayon de 400 km, soit &agrave; peu pr&egrave;s le tiers de la France. Que restera-t-il pour les autres projets d&eacute;j&agrave; pr&eacute;sents sur ces territoires ?</em> &raquo; poursuit Maryse Arditi.<br />
<br />
A l&rsquo;heure o&ugrave; la Commission Europ&eacute;enne se penche sur l&rsquo;&eacute;laboration d&rsquo;une directive sur les crit&egrave;res de durabilit&eacute; de la biomasse solide et du biogaz, visant en particulier les risques dus aux importations de biomasse, le mod&egrave;le d&rsquo;E.ON repr&eacute;sente une contre-performance majeure pour le d&eacute;veloppement des &eacute;nergies renouvelables en Europe.<br />
<br />
<strong>Gardanne, une &eacute;tude d'impact silencieuse sur un impact majeur.</strong><br />
<br />
L'&eacute;tude d'impact est centr&eacute;e exclusivement sur les impacts localis&eacute;s sur le site m&ecirc;me de la centrale et ses environs proches oubliant que les d&eacute;g&acirc;ts les plus importants concerneront l&rsquo;exploitation irraisonn&eacute;e des for&ecirc;ts incluses dans le bassin d&rsquo;approvisionnement, ou encore l&rsquo;instauration d&rsquo;un d&eacute;s&eacute;quilibre profond et de conflits d&rsquo;usage dans les diverses fili&egrave;res bois. L&rsquo;autorit&eacute; environnementale avait bien alert&eacute; le Pr&eacute;fet sur ces manques, mais il n&rsquo;en a pas tenu compte.<br />
<br />
<strong>Gardanne, il est encore temps d'arr&ecirc;ter</strong><br />
<br />
Pour Bruno Genty, pr&eacute;sident de France Nature Environnement, trop d&rsquo;handicaps pour un seul projet : &laquo; <em>nous demandons l&rsquo;arr&ecirc;t de ce projet de centrale dont l'impact total sera finalement tr&egrave;s n&eacute;gatif, tant du point de vue de l&rsquo;efficacit&eacute; &eacute;nerg&eacute;tique que des impacts environnementaux et socio-&eacute;conomiques pour la fili&egrave;re bois locale. </em>&raquo;<br />
<br />
<a href="/sites/default/files/com/cp_en_pdf_2/cp-040314-02.pdf">T&eacute;l&eacute;charger ce communiqu&eacute; en format PDF.</a><br />
<br />
</div>
<br />
<br />

Télécharger le communiqué en PDF
Par FNE.
Le mardi 04 mars 2014
Je relaie J'agis Je donne
Faire un don